Rencontre avec Jack FRESNE (peintre).

Jeudi 17 juin, Jack Presne présentait ses toiles. Jack Presne avait accepté de laisser quelques oeuvres pendant le week-end de la kermesse.
Jack Presne, réside à Brienon, il peint, dessine depuis 1967.Elles étaient exposées dans la salle de sport, vous les avez peut-être remarquées…

Il travaille actuellement sur le projet de restauration des vitraux de la Collégiale de Brienon. Rendez-vous sur son site : http://sites.google.com/site/jackpresne

Avant de rencontrer l’artiste, la classe de CE2-CM1 avait préparé un interview en observant les oeuvres. Les élèves ont été surpris par la taille des toiles. Puis le 17 juin, les élèves ont pu poser toutes les questions souhaitées.

Comment avez-vous eu l’idée de peindre ?
A quatorze ans, j’ai fait l’école de peintre décorateur puis les Beaux Arts.

Et pourquoi peindre des citrouilles ?
Ce serait plus une histoire de « citrouilles et des bidons » ou « montagne de citrouilles dans une décharge face à des déchets industriels.

Combien d’heures peignez-vous par jour ?
Le temps est difficile à quantifier. On passe du temps aussi à regarder ! Le matin, on a l’oeil neuf, c’est le moment le plus favorable.

Combien de tableaux avez-vous peint ?
Peut-être une centaine.

Est-ce que vous dessinez d’abord au crayon à papier ?
Pour les citrouilles par exemple, je fais plein de croquis. Sur une toile, on dessine au fusain ou directement au pinceau.

Quelles sont vos différentes techniques de peinture ?
De la peinture à l’huile ou sur du papier mouillé qui donne un effet en séchant. On peut utiliser différentes techniques. Il est très intéressant aussi de travailler en trompe l’oeil.

Est-ce que vous avez déjà abandonné une toile car vous n’étiez pas satisfait ?
Oui, mais je me bagarre avec ! Je la laisse dans un coin puis je me décide à la reprendre. L’art abstrait n’est pas facile.

Pourquoi avez-vous peint des pyramides derrière les arbres en métal ?
Les pyramides peuvent être aussi des tas de sable, « ça casse la composition, le regard est emmené ailleurs ».

Qu’avez-vous voulu représenter avec cet arbre en métal ?
« et toi, aimerais-tu voir des arbres comme ça ? »

Comment parvenez-vous à peindre sans dépasser ?
« Je m’applique ! »

Cherchez-vous à représenter la nature dans chacune de vos oeuvres ?
Oui , je veux dire que la nature est mal traitée. La nature, c’est important. Il faut que l’on arrête de « commettre n’importe quoi ! ».